Nihilisme: deux types d’individus à éviter

image deux types d'individus à éviter

Le nihilisme est une des caractéristiques principales de notre civilisation occidentale. Volonté de destruction du beau, nivellement par le bas, ultra libéralisme individuel… tout est bon pour jouir maintenant, avoir des droits tout le temps… et oublier ses devoirs beaucoup.

Au sein de ce mouvement, vous trouverez notamment deux types d’individus: les fanatiques et les zombies. Voyons un peu qui ils sont, comment les reconnaître… et comment ne pas devenir comme eux. Cet article est inspiré par la pensée nietzschéenne.

Avant d’entamer l’article, je me dois de préciser tout de même que les termes fanatiques et zombies sont volontairement exagérés. Je ne parle pas de poseurs de bombes ou de camés, je parle de personne de « la vie de tous les jours » prisonniers d’idéologie mortifères, qu’ils pensent justes et nécessaires.

Nihilistes de type 1: les fanatiques

Les fanatiques sont des individus nihilistes animés par une formidable volonté de puissance. Problème, celle-ci est gouvernée par le ressentiment, la haine de tout ce qui est noble, traditionnel, Beau et Vrai… pour tendre vers le simplisme, la médiocrité et tout ce qui peut faire jouir là, tout de suite. Forcément, depuis que les européens on tué Dieu, ils sont dépourvus aujourd’hui de la possibilité d’un arrière-monde, et déversent le ressentiment sur les hommes eux-mêmes. Depuis lors, l’inversion des valeurs bat son plein, et tout ce qui était jadis considéré comme être l’apanage des faibles ou des esclaves devient valorisé. La recherche de tout ce qui est noble s’arrête et vient alors le déversement du médiocre dans toues les couches de la société.

Le fanatique va rechercher à tout prix le bonheur. Il voudra vivre une vie pleine de jouissance et de sens, notamment à travers des causes qu’il pense justes. Le problème, c’est que rechercher le bonheur, c’est donc ne pas en avoir. Justifier des causes avec des valeurs issues du ressentiment et de la médiocrité humaine, c’est justifier le faux ou le mauvais. C’est vivre dans l’illusion la plus totale, pensant être libre, alors que l’on ignore par dessus tout les causes qui nous déterminent. Le fanatique est un nihiliste qui en veut terriblement aux forts, à ceux qui ont la force d’aimer tout ce qui est beau et qui recherchent un but élevé. La culpabilisation et plus généralement la moraline sera l’arme de prédilection du fanatique. C’est le meilleur moyen de déstabiliser les forts: user de morale bienpensante pour faire culpabiliser, regretter, rabaisser. Les forts ayant en général une sensibilité pour la vie auront tendance à tomber dans ce piège.

Exemples classiques: les féministes 2.0, les fervents défenseurs du véganisme, les lobbies gay et LGBTQWXYZ et globalement beaucoup de progressistes…

fanatiques

Les fanatiques sont persuadés de vivre à travers le bien. Ignorants des causes qui les déterminent, ils sont victimes d’eux-mêmes… et entraînent les autres dans leur chute.

Nihilistes de type 2: les zombies

Avec les zombies, nous nous trouvons en présence d’individus qui expriment beaucoup moins de volonté de puissance. Ils sont plus oisifs, plus passifs, comme las de vivre. Ils semblent vivre une vie simplement pour la conservation, pour exister, et donc se contenter. Il n’y a pas de conquête, pas de projet, pas d’envie d’évolution. Le zombie semble vivre pour vivre, sans but, sans destin. C’est un parfait mort-vivant. En réalité, ils peuplent ce monde, et peut-être en faite vous partie aujourd’hui. Il est possible d’en sortir, d’ailleurs Nietzsche préconise 3 actions fondamentales pour cela, mais j’aurai l’occasion d’y revenir plus tard.

Le zombi, fondamentalement, n’est pas un « méchant » en apparence, contrairement au fanatique, plus détestable. Pourtant, il est également en totale putréfaction. Il se fait à la fois bourreau et victime du nihilisme, ne croyant plus en rien, et étant par conséquent incapable d’exprimer une force intérieure puissante. Le zombie est totalement absent de la vie. Nombreux sont pourtant ceux qui pensent appartenir à la vie et se dire épanoui. Pourtant qu’en est-il? La masse de la population manque de culture, les hommes semblent ne pas avoir de buts concrets, les idéaux prennent le dessus sur le réel... une recette gagnante pour créer des esclaves à la chaîne et une masse non-pensante qui sert les intérêts de quelques hauts placés qui n’ont que faire du peuple.

zombies

Les zombies, quant à eux, sont éteints de l’intérieur. La volonté de puissance y est faible, comme si le mouvement était entravé.

Echapper au nihilisme: vers la voie de la libération

Nietzsche est l’auteur le plus important quant au nihilisme. Sa vision est si claire, si lucide que cela en est presque troublant. Il a disséqué l’âme humaine, et a préconisé dans son Zarathoustra 3 préceptes à suivre pour déjouer le nihilisme en soi: le sens à la terre (refus des grands idéaux), l’héroïsme du créateur (avoir un but élevé, lutter contre le médiocre) et l’éternel retour (se sentir partie de l’univers, y participer, et aimer son destin) . Evidemment, il faut toujours chercher des éléments de réponse disséminés un peu partout, et pas devenir l’homme d’un livre ou d’un auteur.

De manière générale, pour échapper au nihilisme en vous et le détruire, vous pouvez mettre en place plusieurs choses. La première, c’est de comprendre qui vous êtes, ce qui vous a constitué et ce qui se joue actuellement en vous. L’enfance apporte ses lots de traumatismes, tout comme l’adolescence et le passage à l’âge adulte. La résolution de nos traumatismes est une étape indispensable pour qui veut évoluer sainement. Ensuite, il vous faut avancer dans votre but en cultivant toujours le corps, l’esprit et la liberté. Concevoir tout votre être comme un tout, doté d’un potentiel immense. Un point essentiel est de rechercher un but élevé: pose des objectifs clairs et donne toi les moyens de les atteindre!

Facile à dire, il est vrai, car les habitudes sont difficiles à implémenter. Mais comme je tire cet article de la pensée nietzschéenne, je me permets d’aller au bout et de le citer sur la notion de talent:

Qu’est-ce que le talent? Avoir un but élevé et vouloir les moyens d’y parvenir.

Nietzsche

Ne manquez pas de talent, jamais. Les fanatiques et les zombies en sont dépourvus, puisque leur but est soit peu aristocratique soit purement absent. Servir le néant et la bêtise ou ne rien servir du tout… ne choisissez ni l’un ni l’autre, empruntez la dernière voie! C’est certainement la plus difficile, mais c’est aussi la seule qui soit salvatrice. Trouver et aimer son destin, viser haut, aimer le Beau et le Vrai, renouer avec l’esprit noble… voilà une vie digne d’être vécue. Les masses sont certainement perdues, nous ne pouvons pas contrôler l’univers… mais nous pouvons nous entraider et nous sauver en petit groupe! Individuellement nous avons ce pouvoir de changement, et collectivement nous avons aujourd’hui les réseaux sociaux/internet pur nous regrouper alors saisissons notre chance! Montons ensemble, faisons honneur à la vie, exaltons notre volonté de puissance d’une force qui soit pure, comme la vie. Il est bien sûr à noter que Nietzsche est loin d’être le seul à suivre quant au combat contre le nihilisme: ne devenons pas les hommes d’un seul livre/d’un seul auteur. Il est intéressant à lire, à comprendre, mais il faut le dépasser avec d’autres apports et disciplines. J’y reviendrai plus tard.

libération-du-nihilisme

Tendre vers la libération, c’est parcourir son chemin. Cultiver le corps, l’esprit et la liberté.

Si vous appréciez mon travail vous pouvez ⬇️

⭐️ Rejoindre le Groupe Telegram et profiter d’un contenu pragmatique chaque jour.

⭐️ Suivre mon compte personnel sur Instagram: arthur.raymundie

⭐️ Suivre HOMINES sur Instagram: homines_imperium & homines_academy.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *